“Il était une fois le MFC” – E4 : Saison 76/77 : une victoire atypique !

Le 4ème épisode de notre série sur les grands moments du l’histoire du Montauban Football Club est sorti ! Ce sera le plus ancien épisode pour notre story “Il était une fois le MFC…”. Retour sur la saison 1976/1977 avec l’une des victoires les plus atypique de l’histoire du football dans une compétition officielle. Dans ce cas précis, le MFC fût déclaré vainqueur de la Coupe du Midi après des péripéties rocambolesques !

Retour sur l’histoire avec les mots de Jean-Claude Cabaret et Hervé Ramondy que nous remercions.

MFC : RETOUR SUR LE PASSÉ

COUPE DU MIDI (saison 1976-1977)

UNE COUPE SANS TROPHÉE

Albi-Montauban, l’éternelle rivalité entre deux clubs qui ont connu, à diverses époques, des périodes particulièrement fastes. Mais entre Albi la bourgeoise, et Montauban la rurale, les débats ont toujours été empreints d’une belle rivalité. Pourquoi ? Comment ? Le mystère est entier mais les joutes ont toujours été élevées à leurs plus hauts décibels. A l’image de cette étonnante correction infligée aux hommes du président Ressens qui avaient besoin d’un petit point sur le terrain tarnais (saison 82-83) pour accéder au championnat professionnel de Division 2; la 2e défense de France méféciste allait perdre pied au point de se faire punir (4-1) par une équipe qui venait de jouer sa finale avant de vivre la rétrogradation; Montauban -Albi, c’est aussi cette grave blessure subie devant la tribune de la Fobio par le Montalbanais Jean-Marc Pagès (et ex-Albigeois) face à son ancien coéquipier Gibert… Elle mit un frein à la carrière d’un arrière-central qui… allait se reconvertir, plus tard, à l’ovalie avec un certain succès. A noter que Jean-Marc Pagès jouait ce match de coupe du Midi avec les Albigeois.

Cette finale entre deux grands de la Ligue avaient tout d’une affiche XXL ; las, si les buteurs furent au rendez-vous (7 buts marqués), il n’en fut pas de même de la loyauté entre deux adversaires toujours prêts à se savonner la planche…

ET LA DÉPÊCHE TITRAIT

« SIX BUTS ET PUIS LA CORRIDA »

On ne le répétera jamais assez ; les Albigeois n’aimaient guère accepter la supériorité d’un adversaire méféciste toujours prêt à jouer le rôle de challenger.

On jouait la 90e + 5 de cette finale lorsque le talentueux Hervé Ramondy enveloppait un corner qui trouvait la tête de son copain Didier Lespiau : but refusé dans un premier temps par le référé M. Arroyo, lequel revenait ensuite sur sa décision. Le match était plié, le trophée assuré pour le MFC. C’est alors qu’un vent de folie s’empara de la pelouse de Cugnaux ; les Albigeois envahirent le terrain, le père d’un joueur albigeois avait mis « le feu à la maison », blessant gravement un juge de touche avec… le drapeau de corner  : échanges verbaux, bousculades, les coups pleuvaient de toute part. Un déchaînement collectif, un spectacle à ne pas montrer aux jeunes footeux ; lamentable, impensable, la corrida était bien au sommet de ce triste spectacle. Match arrêté, tout le monde aux vestiaires en attendant le verdict final.

Et c’est la Ligue qui allait trancher ; le MFC fut déclaré vainqueur… sans trophée. Le président Gaby Gomila, médecin fort connu dans la cité montalbanaise, venait de décrocher la coupe du Midi avec son entraîneur Marcel Schaeffer, ex-stagiaire pro du TFC , qui apporta, durant de longues années, son savoir et son savoir-faire au club, mais aussi à Lafrançaise et à Larrazet. Sur la pelouse, son fils Frédéric débutait une longue carrière de joueur, forte d’un talent qui aurait dû lui valoir l’étiquette de joueur professionnel (chez les Verts de Saint-Étienne). Un choix !

L’équipe de ce succès atypique :

MFC : Fasan, Frédéric Schaeffer, Trévisan, Barrau (cap), Baudier, Lespiau, Ramondy, Bertolucci, Figuerola, Cassayre, Poggi
Remplaçant : Vallée
Entraîneur : Marcel Schaeffer
Président : Gaby Gomila

Albi : Walco, Landez, Kremer, Yousfi, Pagès, Lorenzo, JM Azéma, Dugrip, Gibert, Pascalis, JM Sanchez
Remplaçant : Ali Rachedi

Fiche technique : 
Albi-MFC : 3-3
Albi : Dugrip (15e), Pascalis (9e, 88e)
MFC : Poggi (63e), Baudier (70e), Ramondy (86e)

Les témoignages des anciens :

Michel Cassayre (attaquant du MFC) : « J’AVAIS ÉTÉ BLESSÉ »

C’était pour moi ma deuxième finale, j’avais gagné ce trophée avec Lafrançaise (72-73), face à Bonhoure, un club toulousain (3-1). Le match se jouait à… Albi. J’avais ce jour là réussi un doublé. A Cugnaux, je me souviens de cette finale terminée en pugilat : impressionnant. J’avais été sérieusement blessé au visage ; au retour, j’ai eu droit à un passage à la Clinique Cave pour recoudre la blessure. Toute l’équipe s’était retrouvée au restaurant à Albias pour fêter ce qui fut, sur décision de la Ligue, le troisième succès en coupe du Midi du MFC … Mais sans trophée ! Un match très spécial, bien dans la tradition de ces rencontres toujours tendues entre les deux clubs. »

Hervé Ramondy (joueur) :

“Je me rappelle de ce match ! Nous menons 3-2 je viens de marquer le 3ème but : coup franc direct à 45 mètres (il y avait du vent!). Nous avons match gagné, du moins nous le croyons.
Pascalis rentre dans les 18 mètres et moi qui ne suis pas un défenseur j’essaye de le tacler : pénalty ! Je ne vous dis pas ce que M. RHODES m’a dit à ce moment : je le garde pour moi à jamais ! 3-3 puis prolongations.
La suite je m’en souviens très bien aussi : corner pour nous, je le tire et Didier LESPIAU reprend de volée et marque : 4-3 pour le M.F.C. Tout à coup une déferlante provenant des tribunes se déverse sur le terrain. L’arbitre de touche à la crâne ouvert par un drapeau de touche : match arrêté” .