Recours sur décisions de la Ligue : Les montées en R1 !

OBJET : Recours contre la décision de la ligue concernant les montées de R2 en R1

Monsieur le président,

Ce recours confirme celui qui vous avait été envoyé le 17 avril et le complète au vu des décisions de la ligue communiquées par vos soins le 16 mai confirmées par procès-verbal du 20/05/2020

Je vous renouvelle notre désaccord concernant les modalités de classement. La fédération indique dans son argumentaire de recours au quotient qu’il a pour but de « NEUTRALISER L’EFFET NEFASTE DES MATCHS REPORTES ». Or, s’agissant de notre poule au sein de laquelle  nous sommes premiers à l’arrêt de la compétition, le match en retard qui nous concerne oppose les équipes classées seconde et troisième de notre poule  .Mathématiquement, quel que soit le résultat de ce match, victoire de l’une ou l’autre équipe ou match nul, il est impossible à ces deux equipes de nous passer simultanément devant au classement ou même à égalité ainsi que nous vous l’avons décrit dans notre lettre précédente. Sur ce point, il en résulte qu’à aucun moment l’objectif fixé par la FFF de neutraliser l’effet néfaste des matchs reportés n’est atteint, bien au contraire puisque l’on fait jouer à ce match, de manière virtuelle un rôle et un effet sur le classement qu’il était incapable de provoquer concrètement dans la réalité.

Mais la lecture de votre PV de décision nous amène une critique supplémentaire. En effet, par le jeu du coefficient, le MFCTG, premier de poule se retrouve classé second ex aequo, c’est-à-dire en bon français à égalité, avec le même coefficient de 2. De ce fait, votre décision sur l’accession se trouve fondée sur un critère subsidiaire le fair-play. Or, en examinant attentivement vos décisions nous constatons qu’est admise à monter une équipe classée seconde dans une autre poule avec un coefficient de 1,86. A ce stade je vous rappelle la récente décision du CNOSF qui indique qu’il doit y avoir égalité dans une compétition et nous participons à la même compétition   pour l’accès en R1. D’après nos informations et dans la même situation d’autres ligues ont appliqué le coefficient pour décider entre tous les groupes, rappel étant fait que le MFCTG a un coefficient de 2 comme les autres seconds sauf un, celui qui est à 1,86. Il en est de même de la FFF qui a adopté cette méthode pour le classement entre eux des barragistes de N2.

Nous ne demandons donc que l’équité : le MFCTG est second avec un coefficient de 2 selon vos calculs et pour les raisons indiquées ci-dessus, toutes vérifiables et légitimes, il demande son accès en R1

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes sincères salutations.

Jean-Michel MALAVELLE

Le Président